fatima naout

L’écrivaine égyptienne, Fatima Naout, a été condamnée au Caire, à 3 ans de prison, et une amende de 20.000 livres (2.500 dollars).

La condamnée, qui est, par ailleurs, journaliste, collaboratrice dans plusieurs journaux égyptiens privés, a été inculpée pour mépris de l’islam et sarcasme vis-à-vis du rite islamique de l’adhiya (sacrifice du mouton de la fête de l’Aïd el Kebir) à travers un tweet sur Facebook.

« Heureuse boucherie », avait-elle ironisé sur Facebook le jour de la fête, en considérant que le sacrifice du mouton est « un énorme cauchemar ».

Dans son interrogatoire devant le parquet, Fatima Naout avait prétendu que ses écrits n’étaient pas contraires à l’Islam et qu’ils s’inscrivent dans le cadre de l’humour. Mais comme on sait, avec les caricatures sur Mahomet et autres choses de ce genre, l’islam semble étranger à toute forme d’humour.

Fatima Naout qui mène un combat contre l’obscurantisme, devrait faire appel de ce jugement, en escomptant, entre temps, glaner des soutiens en Egypte et à l’étranger.

C’est pour cela que nous lançons une pétition de soutien que nous diffusons sur tout notre réseau, merci de la signer et de la diffuser.

Alain de Peretti
Président de l’association Vigilance Halal

Soutien à Fatima Naout, emprisonnée pour « mépris de l'Islam »

Signer
4,943 signatures

Partager avec vos amis :